IBM se lance dans la cuisine avec un outil capable d’aider les chefs à imaginer de nouvelles recettes originales. Une manière pour la marque de montrer le potentiel créatif et « smart » de son expertise.

Les chefs cuisiniers sont toujours à l’affût de nouvelles recettes originales aux mélanges de saveurs innovants et inédits pour surprendre agréablement les papilles de leurs clients curieux. En partenariat avec l’Institut d’Education Culinaire de New York, et grâce à une technologie novatrice développée à partir du système Watson, IBM propose, aux chefs un petit coup de pouce pour sortir de leur zone de confort et réinventer leurs recettes grâce à de nouvelles idées. L’ordinateur, à partir d’un aliment donné et d’un style de cuisine est ainsi capable de proposer plusieurs milliers, voire plusieurs millions, de combinaisons gustatives possibles, à partir de données chimiques, neurologiques et psychologiques.

Et c’est au SXSW que la marque a inauguré sa nouvelle technologie, avec un food truck intelligent, capable d’inventer des millions de recettes à partir de tweets. Lorsque les twittos ont voté pour la réalisation d’un kebab, l’ordinateur a ainsi proposé une recette de style vietnamienne, à base de pommes, de poulet, de champignons et de fraises…

IBM stimule ainsi la créativité des chefs avec cette « cuisine cognitive », et inscrit cette opération dans la démarche menée par la marque depuis près de quatre ans autour des nouvelles méthodes de travail et des nouvelles solutions pour « bâtir une planète plus intelligente ». Il ne s’agit donc pas de remplacer l’homme par des machines mais bien de développer des outils et des services capables d’optimiser les capacités irremplaçables de l’homme, telle que la confection des recettes, qui nécessite une dextérité, une sensibilité et surtout une expérience qu’une machine ne saura certainement jamais imiter.