Fitbit, une marque de bracelets connectés pour évaluer ses performances pendant le sport, est partie du constat que l’on manque souvent de motivation pour exercer une activité physique ou faire du footing quand les conditions météo ne sont pas très optimales. En cette période de l’année, les bonnes résolutions du nouvel an sont un peu loin et la tentation de baisser les bras est un peu plus forte.

La marque a alors souhaité remédier à cela et s’est associée à Feeding America, une organisation caritative d’aide alimentaire aux Etats-Unis. Ensemble, ils ont imaginé un dispositif où chaque calorie dépensée pendant l’effort pouvait se convertir en don alimentaire pour l’association partenaire. À travers cette collaboration, la marque donne un sens à ses efforts déployés car elle permet de s’impliquer significativement dans une cause. C’est ce qui s’appelle faire un don dans le vrai sens du terme. Pour participer, il suffit de porter le bracelet et s’inscrire au programme de la marque pour que les calories que l’on dépense soient comptabilisées. Lancée le 3 février dernier, l’opération laisse un mois aux utilisateurs pour brûler 1 milliard de calories et atteindre l’objectif fixé des 1,5 million de dollars destinés à l’association, sachant qu’une calorie brûlée peut rapporter 0,00015$.

Encourager l’altruisme des utilisateurs en donnant leurs calories en trop à ceux qui en ont besoin, c’est une initiative intéressante pour un wearable. Aujourd’hui, après le succès incontestable de Nike Fuelband, le marché – en croissance de 40% en 2014 – s’est banalisé et est devenu relativement indifférencié. Il est impératif pour les nouveaux acteurs de se démarquer. Avec ce dispositif, Fitbit se distingue des autres et peut alors fidéliser une communauté d’utilisateurs autour d’une cause plus grande que soi-même.

Plus d’infos : http://www.fitbit.com/fr