C’est ce que nous raconte l’étude CSA sur les perspectives du e-commerce, publiée ce janvier 2015.

Malgré le contexte de faible reprise économique, 90% des e-acheteurs envisagent d’acheter la même part ou plus sur internet qu’en 2014. Le classement des catégories de consommation varie peu : l’habillement en premier, suivit des produits culturels et du tourisme. En revanche, les Français vont chercher de nouvelles manières de consommer, avec plus de liberté, et plus spontanéité d’une part: 72% des Francais se disent favorable à l’ouverture des magasins en soirée et le dimanche.

Cette consommation est aussi marquée par une envie de partager plus : 50% des livres achetés en 2014 étaient de seconde main, et le marché de l’occasion dans l’électroménager, l’ameublement et des produits audio-visuels est en pleine croissance. 54% des Francais se disent intéressés par les transports partagés, d’abord pour des raisons financière, mais aussi pour créer du lien avec d’autres personnes.

Néanmoins si cette e-consommation alternative rencontre succès, les internautes ont besoins d’être rassurés, de se sentir protégés. Cela signifie avoir confiance en son interlocuteur d’une part, et dans l’utilisation des données par les sites d’autres parts: 85% sont préoccupés par la protection des données personnelles sur Internet.

Quant au taux d’équipement des Smartphone et des tablettes, il est en augmentation, et mécaniquement, les e-acheteurs s’en servent de plus en plus pour effectuer leurs commandes.

En savoir plus : http://bit.ly/1EPAZds