Depuis que la gastronomie asiatique a gagné l’affection de nos papilles, on trouve des restaurants thaïlandais, vietnamiens, chinois, japonais, indiens ou encore cambodgiens dans la plupart des villes et dans presque tous les quartiers de nos métropoles européennes.

On raffole de leur porc au caramel, de leurs rouleaux de printemps ou encore de leurs bouchées à la vapeur. Et pourtant, peu d’entre nous osent se lancer dans la confection de ces plats. La cuisine asiatique nous paraît moins accessible que la gastronomie occidentale – italienne, française, espagnole, etc. – et on en réserve la dégustation à nos sorties au restaurant.

C’est cette tension entre appréciation gustative des spécialités asiatiques et méconnaissance des techniques culinaires orientales que CT Food a voulu résoudre avec sa campagne @askctfood. L’entreprise, fournisseur de produits asiatiques en Suède, propose aux consommateurs de poster sur Instagram une photo du plat (asiatique évidemment) qu’ils sont en train de déguster en restaurant et de l’adresser aux équipes de CT Food pour recevoir des conseils de préparation personnalisés. Muni de la liste des produits à acheter, des magasins qui les commercialisent et des instructions de préparation, l’utilisateur est prêt à cuisiner lui-même son plat préféré.

Avec cette campagne, la marque met à l’honneur la brand utility en fournissant un service simple mais différenciant aux amateurs de produits asiatiques. L’initiative de CT Food n’est pas sans rappeler celle de Hellmann, qui avait accru et diversifié les utilisations de sa mayonnaise en fournissant à ses clients des recettes personnalisées directement sur leurs tickets de caisse. Les deux campagnes s’appliquent donc à faire prendre conscience à leurs cibles – ses clients pour Hellmann et les amateurs de nourriture asiatique pour CT Food – des nombreuses opportunités d’utilisation qu’offrent leurs gammes de produits.