Les médias sociaux et en particulier Twitter sont en passe de devenir d’excellents compléments de la consommation de programmes TV. Aujourd’hui on ne lâche plus son mobile ou sa tablette, même en regardant son émission préférée bien calé dans son canapé…

C’est en tout cas ce que semble montrer les chiffres : en France, depuis la rentrée et chaque semaine, près d’un million de personnes commentent les émissions de télévision sur Twitter, contre moins de quatre cent mille il y a un an. A titre d’exemples: une émission sur TF1 comme “Danse avec les stars” diffusée le vendredi 28 septembre a enregistré 261 360 tweets et un film comme “Fast & Furious 5” diffusé sur TF1 le dimanche 29 septembre a généré 48 816 tweets. Conscient que cette lame de fond va bouleverser la façon dont la télévision est regardée, Canal+ a investi dans un dispositif lui permettant de comprendre et interpréter tout ce qui passe sur Twitter autour de ses programmes.

Médiamétrie commence à joindre les mesures d’audience TV aux audiences sociales. Et Twitter s’engouffre dans cette brèche en annoncant au dernier Festival de la pub de Cannes le lancement d’un nouveau format de ciblage synchronisé aux programmes TV qui permet de retargeter en temps réel sur Twitter un téléspectateur ayant été exposé à un écran de pub TV.

On comprend aisément que ces nouvelles audiences intéressent de plus en plus les diffuseurs et les annonceurs. D’autant plus qu’au-delà du volume et de la viralité engendrée, l’analyse des données ouvrent de nouveaux champs d’exploration pour améliorer la connaissance des consommateurs et de leurs habitudes.

Alors avez-vous une stratégie bi-media ?