La semaine dernière à San Francisco s’est tenue Dreamforce, la grand-messe annuelle de Salesforce. L’édition 2013 a réuni 135 000 personnes pendant 4 jours.

L’entreprise a démarré il y a 14 ans en développant des outils pour les forces de vente et est devenue l’une des pionnières du Cloud Computing et du Social Media. Elle est même considérée depuis trois années consécutives comme l’entreprise la plus innovante du monde, d’après le magazine Forbes.

Lors de la keynote d’ouverture, Marc Benioff, son fondateur charismatique, a introduit une nouvelle plateforme nommée
« Salesforce 1 ». Soutenue par Sheryl Sandberg, la COO de Facebook, présente sur scène, cette solution permet à des commerciaux ou community managers de gérer l’ensemble d’une relation client sur un mobile ou une tablette.
«Soixante-six pour cent des entreprises disent ne pas connaître leur client final et les deux tiers d’entre elles affirment qu’elles ne sont pas préparées à intégrer les réseaux sociaux dans leur stratégie. Notre nouvelle plateforme constitue de ce point de vue une avancée considérable», affirme M. Benioff.
Pour lui, le « business à destination du consommateur est mort, l’avenir c’est le business à destination du client. »

La vision de Salesforce est donc de connecter tous les services d’une entreprise directement au client, quel que soit le canal, grâce aux bases de données et aux applications hébergées sur son cloud. Bien entendu, cette promesse intègre l’activité des clients sur les réseaux sociaux. Par exemple, si vous « likez » la page d’un constructeur automobile, l’un des commerciaux d’une compagnie d’assurance équipée de Salesforce pourrait bien vous démarcher et il est fort probable que ce commercial ait été notifié de ce nouveau lead, directement sur son smartphone.
Un marketing plus que direct est en train de naître dans le cloud.

Plus d’infos : https://www.salesforce.com/