04812_adidas-neo

Ces dernières années, les réseaux sociaux sont devenus le terrain de bataille privilégié des marques. Et un des petits derniers à la mode, c’est bien sûr Snapchat. Pour les marques de sportswear, ciblant principalement les jeunes, il est indispensable d’apprendre à se démarquer sur ce réseau pour accroître leur visibilité et leur capital sympathie. Adidas l’a bien compris. Et dans la bataille qui l’oppose à des marques comme Nike ou Under Armour, elle doit redoubler d’inventivité pour rester attractive.

Adidas a ainsi décidé de miser sur Adidas Neo, sa marque de mode lifestyle, en mettant sa communauté au défi de personnaliser une de ses tenues. Après inscription au compte Snapchat d’Adidas Neo, l’utilisateur a ainsi accès à des photos de mannequins revêtus de tenues blanches à customiser grâce à l’outil dessin – « doodle » – de l’application. Pour valider sa participation, l’utilisateur doit ensuite partager sa création sur les réseaux sociaux en l’assortissant d’un hashtag #myneolabel. Les quatre meilleurs designs pourront remporter une visite des locaux de la marque en Allemagne pour rencontrer les designers, et faire réaliser leurs créations.

Au premier abord, l’opération peut sembler paradoxale : alors que la marque demande à ses fans d’imaginer le stylisme idéal, elle leur fournit un outil des plus sommaires dont l’utilisation par la plupart des snapchatters ne risque d’aboutir qu’à un infâme gribouillage. Mais peu importe car sur Snapchat, c’est le fun qui compte et non pas les goûts et les couleurs. L’utilisateur se prend ainsi facilement au jeu et se challenge à utiliser « doodle », jusqu’à oublier qu’il interagit et s’amuse en fait avec une publicité. Et c’est bien la force de Snapchat et une particularité que l’on retrouve d’ailleurs dans d’autres formats publicitaires proposés par l’application, comme les Lenses et les Geofilters sponsorisés.

Et dans un contexte où le consommateur ne souhaite plus être passif devant la publicité, s’attend à une vraie interaction avec les marques et demande de l’hyperpersonnalisation, la campagne #myneolabel pourrait ainsi offrir à Adidas Neo une bonne visibilité ; d’autant plus que la marque joue une bonne carte en se positionnant sur une application qui appelle instinctivement à la créativité, au partage et sur laquelle les 18-25 ans passent plus de temps que sur la plupart des autres réseaux sociaux.

Plus d’infos : http://www.adidas.co.uk/myneolabel