Deux nouvelles offres publicitaires sur Spotify

Spotify Brand, la plateforme marketing du service de streaming musical, propose deux nouvelles offres publicitaires : les Videos Mid Roll sur ordinateur et les Sessions Sponsorisées sur mobile. Ces formats touchent les 30 millions d’utilisateurs passant en moyenne 84 minutes par jour sur Spotify en version gratuite (les comptes Premium étant exempts de publicité). Avec les Sessions Sponsorisées, les utilisateurs peuvent profiter de 30 minutes d’écoute sans publicité après avoir visionné une vidéo de 15 à 30 secondes. Seules les vues complètes sont facturées aux marques.
Plus d’infos : http://spoti.fi/1p2btZW

YouTube estimé plus lourd que Netflix

Selon un rapport des analystes de Jefferies & Co, la plateforme vidéo de Google dégagera un revenu de près de 2,8 milliards d’euros en 2014, soit une estimation de 40 milliards en bourse. Des chiffres supérieurs aux prévisions de Netflix qui a fait son entrée en France cette semaine. Les revenus publicitaires de YouTube afficheront une croissance annuelle de 33% d’ici 2017, c’est à dire plus de deux fois celle de l’ensemble des recettes liées à la publicité en ligne. De quoi devenir un formidable moteur de croissance pour les grandes marques.

Un bracelet connecté de luxe conçu par Intel

Jusqu’alors considérés comme des gadgets réservés à quelques happy few, les wearables sont pris un peu plus au sérieux depuis l’annonce de l’Apple Watch pour 2015. Les bracelets, les montres et les lunettes sont des objets intimes et personnels, donc plus difficiles à adopter que des mobiles ou des tablettes. Une bonne partie de leur succès semble ainsi tenir au design. Le MICA, nouveau bracelet connecté conçu par Intel en partenariat avec Opening Ceremony, a ainsi des chances de séduire les plus coquets. Il marque en effet l’entrée de la joaillerie de luxe dans le marché des wearables. Le prix du joujou n’a pas encore été communiqué…
Plus d’infos : http://bit.ly/1tsNhXh

Dans la course aux noms de domaines, Amazon remporte pour $4.6 millions le « .buy »

Le géant du retail ne pourrait peut-être pas réussir à créer son propre .amazon, mais cela ne n’empêche pas le géant du retail de s’assurer le .buy à la place. Amazon débourse pour cela près de 4,6 millions de dollars en battant l’offre de Google. Ce n’est pas la première fois que le moteur de recherche perd à la course aux noms de domaines. La dernière en date était pour le nom .tech par un groupe appelé Dot Tech LLC qui vise à créer un environnement connecté visant à comprendre l’industrie
de la technologie comme un tout. L’intérêt que Google porte à plus de 100 autres « top-level domains » devrait néanmoins lui permettre de s’assurer des succès à l’avenir.

Alibaba entre en Bourse

Alibaba, un géant chinois du retail B2B et B2C était évalué en mai dernier à 168 milliards de dollars et pourtant presque personne n’a entendu parler du côté des États. L’entreprise prévoie de positionner le prix de son action entre 66$ et 67$ à la fermeture de la bourse et s’attend à ce qu’elle s’échange à partir de demain sur le New York Stock Exchange sous le nom de BABA.