Durex fait monter le désir avec une campagne multi-écrans pour promouvoir une nouvelle application de m-commerce.

Comment faire d’un produit par définition contraignant une marque attractive ? Pour Durex, le préservatif ne doit plus être perçu comme un obstacle au désir, mais au contraire, comme la touche de folie nécessaire à sa stimulation. Il est présenté comme un accessoire de plaisir, au même titre qu’un gel de massage ou qu’un sextoy.

Mais sous l’effet du cinéma, des clips et de la publicité, les joies d’une sexualité totalement débridée peuvent parfois sembler réservées à certaines personnes, dotées d’une plastique extraordinaire, voire carrément athlétiques. Partant de ce constat, Durex veut montrer que l’exploration de la vie sexuelle sous toutes ses facettes est donnée à tout le monde. Ou l’art d’émoustiller pour vendre toujours plus de plaisir.

Cette exploration prend la forme d’une expérience interactive avec la dernière campagne menée par Durex au Royaume-Uni. Sur le site web de la marque, le visiteur est invité à visionner deux versions d’un même film sur différents écrans. En téléchargeant l’application mobile « Durex Explore », l’utilisateur peut voir simultanément l’envers et l’endroit du décor d’un film pour le moins mystérieux. Un livreur traverse une rue déserte, des rideaux sont tirés, deux jeunes filles échangent un baiser furtif devant l’entrée d’un immeuble, on devine un dos nu à travers une fenêtre couverte de buée… Le dispositif multi-écran permet de jeter un regard indiscret derrière les rideaux et de découvrir ce que renferme le colis du livreur. Les deux versions sont synchronisées à la seconde près grâce à un système de capture de l’image et du son.

Cette campagne a également (et surtout) pour but de promouvoir une nouvelle application de vente en ligne. À moins d’un mois de Noël, et dans un pays où la pénétration du m-commerce atteint les 29,8% (le plus fort taux en Europe), l’opération est à première vue judicieuse. Reste à savoir si la curiosité des internautes sera au rendez-vous.

Plus d’infos : http://www.durex.co.uk/tv