Emart s’est fait remarquer début 2012 avec sa campagne Sunny Sale qui proposait aux Séoulites de scanner des QR Codes solaires. Les utilisateurs pouvaient alors profiter de réductions entre midi et 13 heures. L’opération avait ainsi permis d’augmenter les ventes de 25% sur ce créneau horaire. En 2013, la marque frappe à nouveau avec son programme « Emart Sales Navigation ».

Le distributeur sud-coréen aux 167 points de vente n’a cessé d’innover depuis sa création en 1993. Première marque de discount dans la péninsule, Emart y est désormais la plus importante entreprise de grande distribution. Ses magasins profitent souvent d’une très grande surface de commercialisation. Mais si les clients s’y rendent parce qu’ils savent qu’ils peuvent tout y trouver, il leur arrive souvent de parcourir les allées pendant des heures avant de recueillir tout ce dont ils ont besoin tant l’offre est abondante.

Dans ce contexte, l’intégration d’un système de géolocalisation à l’application Emart apparaît comme une initiative utile. Une fois l’application téléchargée et le smartphone installé sur le socle des caddies, un plan du magasin apparaît à l’écran, signalant à l’utilisateur l’emplacement des produits et des réductions. Lorsque le client se trouve à proximité
d’une promotion, un bon apparaît sur son Smartphone pour lui permettre d’en profiter.

Une technologie plus fiable que le GPS rend possible la géolocalisation précise de l’utilisateur dans le magasin. Les LED qui éclairent la surface d’achat communiquent en effet avec le caddie qui transmet l’information au téléphone. Et contrairement à la localisation par GPS ou par internet, ce système permet de supporter un nombre très élevé de connexions simultanées.

Le service proposé par Emart est tout particulièrement adapté au marché sud-coréen puisque deux tiers des habitants possèdent un Smartphone contre à peine 50% des Français. En outre, il permet d’inciter les clients de la marque de grande distribution à télécharger l’application alors que celle-ci servira bientôt au lancement du m-commerce.