Une étude américaine du Pew Research Center dévoile que la majorité des Américains sont prêts à donner des informations personnelles sur Internet, si l’offre en contrepartie est suffisamment intéressante par rapport à la sensibilité des données partagées.

Dans cette étude, les sondés étaient confrontés à six scénarios hypothétiques impliquant de partager des données personnelles plus ou moins sensibles, et ce en échange d’un service ou d’un produit. Dans chacun de ces cas, les sondés devaient dire s’ils trouvaient le cas acceptable ou non. L’un des cas proposés était par exemple celui des programmes de fidélité des magasins, qui en échange d’offres exclusives, récoltent vos données d’achat et peuvent les vendre à des tiers.

Les résultats montrent tout d’abord que les Américains ne sont pas complètement réfractaires à la transmission de leurs données personnelles : seuls 17% des sondés ont trouvé chacun des six cas proposés inacceptables. Pour le reste des sondés cependant, certaines conditions doivent être remplies avant qu’ils n’acceptent de transmettre leurs données.

S’il apparaît que le type de données importe, beaucoup des sondés font par exemple très attention à l’entité qui a accès à leurs données mais également au contexte de collecte de ces données. Les individus sont ainsi beaucoup moins réticents à la récolte de données lorsqu’ils sont au travail ou dans un lieu public que lorsqu’ils sont dans une intimité plus prononcée, chez eux ou dans leurs voitures.

Enfin, les utilisateurs veulent avoir des garanties quant à l’utilisation qui sera faite de leurs données. Ils détestent tout particulièrement quand leurs informations sont transmises à des tiers et qu’ils reçoivent alors des e-mails/appels téléphoniques leur proposant des offres qui n’ont aucun rapport avec le service auquel ils ont initialement souscrit…

Plus d’infos : http://pewrsr.ch/1lO63q3