L’étude « Junior connect’ » publiée par Ipsos Connect nous dévoile ce mois-ci les usages médias des jeunes : focus sur les 13-19 ans.

Ils sont nés avec Internet et passent 13h30 par semaine sur la toile (c’est une heure de plus qu’en 2012), ils utilisent leur ordinateur d’abord pour regarder des vidéos, leur smartphone pour écouter de la musique et la tablette pour jouer… Finalement peu de surprise ou de différence avec le reste de la population. Et si les internet natives n’étaient pas la génération connectée redoutable que l’on attend tous ?

Et s’il n’y avait tout simplement pas de génération, mais que internet avait simplement soulevé un trait humain : l’envie d’aller vers l’autre ? Car lorsque l’on s’attelle à comprendre leurs usages, on voit que les jeunes sont en tout point attirés vers ce qui va leur permettre de s’exprimer et d’avoir une conversation.

Selon leurs propres mots, ils sont avant tout sociables et curieux. Internet est pour eux un moyen de se retrouver, que cela soit dans la vrai vie, ou non.
Leur première activité hors média : passer du temps avec des amis, écouter de la musique, parler et discuter.  Quant à la pénétration des réseaux sociaux, on voit Facebook –le réseau où l’on flâne – peu à peu délaissé (de 85% à 78% en trois ans) pour Twitter – là où l’on ne peut exister que si l’on a des choses à dire – en forte progression (de 8% en à 25%). Ils veulent avoir des conversations, et ils ne veulent pas attendre : 61% d’entre eux utilisent de manière fréquente une messagerie instantanée.
Preuve en est lorsqu’ils regardent la télévision, ils déclarent discuter, utiliser internet, ou téléphoner en même temps ; et lorsqu’ils sont sur Internet, il discutent aussi en même temps. Ils sont d’ailleurs très engagés puisque 40% d’entre eux écrivent des commentaires sur des articles.

Une marque qui engagera une conversation ou qui en devient le sujet a donc parfaitement sa place dans leur vie ; aujourd’hui 25% des jeunes donnent leur avis sur des produits ou des marques sur le web, et si pour eux la publicité est d’abord considérée comme un contenu supplémentaire, elle est aussi quelque chose que l’on partage, et dont on discute.

Plus d’infos : http://bit.ly/1dknI50