Souvent présenté comme le « mini Davos de l’économie de la culture et des industries créatives», le Forum d’Avignon contribue, au travers de rencontres internationales et de la publication d’études, à la réflexion sur l’évolution de la culture dans un monde secoué par la crise et bouleversé par la révolution numérique.

Parmi ces études, le rapport Bain & Company 2013 sur la consommation numérique des biens et services culturels s’attache à dégager trois tendances de fond. L’enquête réalisée auprès de 6 000 consommateurs en France, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en Allemagne, en Russie, au Brésil, en Chine et en Inde, insiste sur un phénomène structurant les usages, à savoir l’augmentation de la consommation individuelle et sociale propulsée par les smartphones et tablettes. Deuxième grande tendance, l’ubiquité des contenus rendue possible par la distribution numérique et, troisième tendance, la migration des modèles économiques vers la location et l’abonnement grâce aux réseaux toujours connectés. Près de 20% des personnes interrogées déclarent ainsi utiliser les services d’Apple ou de Google pour plus de deux médias différents (musique, vidéos, livres ou jeux vidéo). Pour Amazon, cette proportion s’élève à près de 30%.

Les grands gagnants de la dématérialisation sont donc bien les distributeurs mondiaux de produits culturels qui deviennent aussi pour certains, producteurs et éditeurs de contenus. Ces plateformes numériques voient l’utilisation de leurs suggestions personnalisées en forte progression : 41% des interrogés s’y fient pour choisir un livre en 2013 vs 31% en 2010. La prescription n’est plus l’apanage des seuls professionnels, elle devient également le domaine des communautés, des plateformes et des algorithmes. 47% des consommateurs utilisent les réseaux sociaux pour obtenir des recommandations de jeux vidéo (+7 pts), 43% pour les livres (+7 pts), 40% pour la vidéo (+8 pts) et 38% pour la musique (+6 pts).

L’étude renvoie ainsi le secteur et ses acteurs aux nombreux enjeux auxquels ils doivent faire face.