07812_FB-live

 

Messagerie instantanée, contenus éphémères, bot, live… A l’heure où tous les réseaux sociaux se battent pour proposer les mêmes fonctionnalités que le voisin sous peine d’être hors-jeu, il est impératif de continuer à avoir un coup d’avance. C’est pourquoi Facebook propose une V2 de son Live avec de nouvelles fonctionnalités pas encore disponibles chez Snapchat, YouTube ou Twitter.

Il est désormais possible d’annoncer un Live avant sa diffusion et de le programmer. Ainsi, les spectateurs patienteront avec des écrans d’attente. L’intérêt pour une marque est d’événementialiser son Live en amont pour donner rendez-vous à son public plutôt que de démarrer au moment du Live avec une audience assez faible. En effet, jusqu’à présent le seul moyen de l’annoncer était de faire un post sponsorisé puis de lancer un Live uniquement sponsorisable après sa diffusion. Aujourd’hui, avec cette programmation, la marque pourra effectuer un vrai travail de promotion auprès de son audience. Planifier un live créera automatiquement un post Facebook via lequel les utilisateurs pourront demander à « s’inscrire » et recevoir une notification. Trois minutes avant que le Live commence, les fans pourront interagir entre eux sur l’écran d’attente. Pour le moment disponible sur les pages vérifées, cette fonctionnalité va s’étendre prochainement à l’ensemble des pages.

Autre bonne nouvelle, Facebook se donne des allures de télévision avec son Live collaboratif. A la manière des envoyés spéciaux à la télévision, il sera possible avant cet été d’être en Live à deux depuis deux lieux différents. En d’autres termes, un community manager de marque résidant à Paris pourra diffuser une vidéo en streaming dans laquelle il interviewe une autre personne basée à Londres. Le Live devient donc un tchat entre deux personnes, rendu public, et ouvre de nombreuses possibilités créatives.

Le pouvoir du Live aujourd’hui redéfinit encore les contours de la communication digitale des marques et de sa transparence. On peut cependant se demander quelles en sont les limites pour les médias. Les médias utilisent régulièrement Facebook Live pour couvrir des manifestations et différents événements. Mais, le 17 octobre dernier, la fonctionnalité a été utilisée pour la première fois pour diffuser un conflit armé, la bataille de Mossoul.

Plus d’infos : http://newsroom.fb.com/