Pour promouvoir la sortie de FIFA 2014 au Brésil, la campagne « Replacing Reality » a utilisé les visuels de sites spécialisés comme supports de communication. 

Fifa 2014 se veut être le meilleur jeu de simulation de football. Sa force ? Le réalisme du jeu, qui passe notamment par ses graphismes travaillés. Une qualité graphique proche de la réalité qu’a voulu mettre en avant une opération médias en ligne originale, lancée au Brésil : « Replacing Reality ». Sur des sites d’informations spécialisés en actualité sportive, les visuels des articles visibles depuis la page d’accueil ont été remplacés par des images provenant du jeu lui même. C’est seulement après un clic sur l’article en question que l’échange effectué était révélé, mettant notamment en avant un lien renvoyant vers un site de e-commerce pour acheter le jeu.

La force du dispositif repose d’abord sur un ciblage média, classique mais précis, qui permet de toucher les fans de football via leur présence sur des sites spécialisés, exacerbée dans ce contexte de début de mondial 2014. Cependant, c’est bien en s’éloignant d’une campagne de « display » classique que l’opération gagne en valeur ajoutée. En effet, si l’intégration est réussie et apporte la preuve du réalisme du jeu, la surprise qu’éprouve l’internaute après avoir cliqué est également une donnée clé : son attention, fuyante lors de la navigation, est captée pour quelques instants, et permet de l’inviter dans le circuit e-commerce. Si l’arrivée du mondial n’y est peut être pas pour rien, le dispositif semble avoir fonctionné : durant la semaine où la campagne était active, les ventes du jeu ont progressé de 42 %.