inspire2

À moins de trois mois des élections américaines,HBO s’offre un détournement de campagne électorale remarquablement crédible pour sa série Game of Thrones. Objectif : promouvoir les ventes digitales et continuer à faire vivre la franchise en attendant la prochaine saison prévue pour avril 2017.

Jusqu’au premier septembre, les prétendants au trône de fer, plus accoutumés aux guerres de clans qu’aux sondages d’opinion, revoient leur façon de faire de la politique. Les quatre candidats les plus sérieux s’affrontent désormais dans le cadre d’une élection des plus classiques où débats et prises de position se substituent aux traditionnelles armes utilisées dans la série.

Les programmes des candidats sont consultables sur le site de l’opération depuis lequel chaque visiteur est libre de faire son choix entre Daenerys Targaryen, Jon Snow, Cersei Lannister ou Petyr Baelish. Campagne américaine oblige, les participants peuvent même supporter la cause de leur parti en déboursant quelques dollars pour acquérir une ou plusieurs saisons de la série. Les différents packs étant habilement présentés comme des niveaux de donation plus ou moins importants.

Avec plus de 1,5 millions de votants, HBO peut se féliciter d’avoir réussi à intéresser et engager son audience. Comment ?
En mettant au point une campagne simple, cohérente et terriblement actuelle. Simple, car une fois sur le site, aucune inscription n’est requise, un clic égale un vote, une formule efficace pour maximiser l’engagement. Cohérente, car nombreux sont ceux qui voient en Game of Thrones un réel manuel de science politique. Les comparaisons avec la campagne américaine sont monnaie courante dans les médias et un livre a même été publié sur le sujet.

Malgré la proximité des élections, les deux candidats en lice, Trump et Clinton souffrent d’une impopularité record auprès des électeurs de leurs propres camps. Dans ce contexte, il est logique que ces personnages fantastiques rencontrent une si forte approbation.

Bien qu’il ne s’agisse pas du premier détournement de la campagne électorale, #got2016 doit son succès remarquable aux similitudes entre la série et la politique américaine. Moins qu’une stratégie brillante, c’est surtout un timing parfait qui explique le succès de l’opération de HBO.

Plus d’infos : http://www.thegotparty.com