02812_DiaryHeroArticle_s63-issue04-23stories-chapter-1-new_001_Default

Pour dévoiler sa pré-collection automne-hiver 2016, Gucci s’est lancé dans un ambitieux projet. La marque s’est associée à Condé Nast pour présenter un court-métrage, en 4 épisodes, réalisé par la réalisatrice Gia Coppola : The Myth of Orpheus and Eurydice. Avec des acteurs habillés en Gucci de la tête au pied, la marque revisite ce mythe grec tout aussi romantique que sombre.

Si les films de marque et autres court-métrages ne sont pas rares dans les communications des marques de luxe, ce projet a connu une genèse peu classique. En effet, plutôt que de s’appuyer sur leur marketing interne, Gucci a fait le choix de s’associer à Condé Nast. Ce partenariat a permis d’une part une échelle de production rare pour du brand content. Mais surtout Gucci s’offre une audience impressionnante pour son contenu. En plus de ses canaux propres, le film sera diffusé sur les réseaux de 6 journaux du groupe Condé Nast : Vogue, GQ, The New Yorker, W, Pitchfork et Vanity Fair ; soit 32 millions de visiteurs uniques mensuels et 67 millions de followers cumulés sur leurs réseaux sociaux.

« Nous sommes capables de profiter d’un contenu de haute qualité pour engager une audience large mais ciblée, sur différentes régions géographiques et plateformes », explique Bizzarri, le président de Gucci. « La narration digitale est la façon dont les Millennials veulent être approchés par les marques aujourd’hui. Cela va jouer un rôle de plus en plus important dans notre stratégie. »

Auparavant habituées à produire leur propre contenu, les marques de luxe vont donc de plus en plus se tourner vers des agences dédiées au brand content. Les consommateurs ont une attente toujours plus grande pour un flux continu d’informations et de contenus venant de la marque. Les marques de luxe ont aujourd’hui besoin de diffuser plus que de simples images de défilés ; elles ont besoin de contenus plus fréquents et variés pour conserver l’engagement du consommateur. Mais plus qu’un déluge de contenu, ces marques tireront un meilleur bénéfice d’un contenu d’une grande qualité à l’image de ce court métrage.

Plus d’infos : http://bit.ly/2cWcfut