07812_StockSnap_3M1WKORDOL

Dans le monde, un tiers des utilisateurs d’internet est sur Instagram. Si ce taux de pénétration paraît faible face au mastodonte Facebook, une récente étude menée par SelfStatr démontre qu’il vaudrait mieux revoir nos schémas de pensée et privilégier la qualité à la quantité, Instagram se positionnant comme le leader sur toute la chaîne de valeur de l’image, nouveau vecteur hyperpuissant d’information.

Si les réseaux sociaux sont l’incarnation même du syndrome de Fear Of Missing Out (FOMO), qui est la peur de passer à côté d’un événement crucial, entraînant des taux et fréquences de connexion records, Instagram semble bien en être le champion. Les utilisateurs y passent en moyenne 25 minutes par jour, avec des options bien représentatives de cet état : les hashtags pour gonfler la visibilité et croiser les conversations, les Live recréant un front row, les instadirects pour partager en privé sans sortir de l’app… Un influenceur sur quatre le considère comme la meilleure plateforme d’influence marketing, avec un taux d’engagement 10 fois plus important que Facebook, et 84 fois plus important que Twitter. En commun, l’inconvénient de l’information textuelle, qui demande du temps de lecture et surtout de concentration, à l’heure où l’image est reine.

Du pain béni pour les nombreux réseaux sociaux dédiés à la communication visuelle… et surtout pour Instagram, qui s’impose en leader. D’abord plateforme de traitement et partage de photo, Instagram s’est imposé comme le réseau social de création et diffusion devant l’acteur historique Snapchat, dont les Stories rassemblent 161 millions d’utilisateurs, face à désormais plus de 200 millions sur Instagram. Quant aux Collections, empruntées à Pinterest et utilisées par 46% des instagrammers, elles permettent au réseau de s’insérer sur le domaine de la curation.

Si aujourd’hui 50% des grandes marques utilisent Instagram, et y opèrent encore parfois avec hésitation, on s’attend à ce que ce pourcentage augmente jusqu’à 71% d’ici 2018, car il semble désormais inévitable d’y être non seulement présent, mais surtout actif et pertinent.

Plus d’infos : http://bit.ly/2pvupLo