KLM Royal Dutch Airlines est habitué au classement dans les best practices digitales. Depuis 2009, et l’éruption du Volcan islandais Eyjafjöll, la compagnie a réalisé à quel point le digital pouvait améliorer de manière significative l’expérience client. Très active sur le digital et particulièrement sur les réseaux sociaux, la compagnie lance cette année la « Must See Map » dans 24 pays.

S’appuyant sur l’insight selon lequel un voyageur cherche la recommandation et les conseils de ses proches avant de partir en vacances, la compagnie facilite le travail de ses clients en agrégeant tous ces « tips » grâce aux réseaux sociaux. Il n’est donc plus question de naviguer sans fin à travers des critiques, avis et autres guides de destinations.
Avec la Must See Map, ce sont vos amis qui vous recommandent leurs bons plans de manière géolocalisée sur Google Maps via email, Facebook ou Twitter. Une fois les conseils recueillis, KLM agrège ces derniers sur une carte, l’imprime et l’envoie gratuitement au client. Seul bémol, il faudra attendre 3 semaines avant de recevoir sa carte, un dispositif qui ne s’adresse donc pas aux voyageurs de dernière minute…
Outre l’aspect pratique de compilation, le support papier permet au client de ne pas payer une fortune en consommation de données à l’étranger et l’objet peut se vanter d’un charmant côté rétro.
Et comme le remarque Viktor van der Wijk, directeur Marketing Digital chez KLM : « cette campagne s’inscrit parfaitement dans la stratégie social media des petits actes de sympathie de KLM ».