09812_Chiffre

C’est le nombre de comptes Twitters susceptibles d’être des bots selon une étude menée par l’université de Californie du Sud, aux Etats-Unis.

Une mauvaise nouvelle pour Twitter alors que la plateforme peine déjà à recruter de nouveaux utilisateurs. Cependant, ce n’est pas la présence de bots qui pose réellement problème (certains jouent même un rôle bénéfique) mais plutôt leur capacité à développer et exercer leur influence pour servir des causes malveillantes sans que l’on puisse les contrôler : propagande politique, fake news ou propos injurieux.

Source : University of Southern California,  »Online Human-Bot Interactions: Detection, Estimation, and Characterization »

Plus d’infos : http://bit.ly/2ni24Ym