Zach Braff s’est fait connaître dans les années 2000 en tenant le rôle principal de la série Scrubs. En 2004, il donnait la réplique à Natalie Portman dans Garden State, le film qu’il avait lui-même écrit et dirigé. Aujourd’hui, il crée le buzz en produisant son prochain film, Wish I was here, grâce à la plateforme de financement participatif Kickstarter.

7_React_812

Il avait pourtant trouvé des producteurs mais ceux-ci exigeaient que des modifications soient apportées au scénario. C’est donc pour conserver son indépendance artistique qu’il s’est tourné vers les fans de son premier film. En cinq jours, Zach Braff a touché plus de 2 millions de dollars via Kickstarter. Une belle performance qui n’atteint pas le record fixé par Rob Thomas, le réalisateur de Veronica Mars.

Depuis que la série s’était arrêtée en 2007 par manque d’audience, ses équipes nourrissaient le projet d’un film qui pourrait les réunir. Après six ans de réflexion, il n’aura fallu que 24 heures pour atteindre l’objectif de 2,5 millions de dollars. Les équipes de Veronica Mars se sont alors prises au jeu en se donnant pour défi de réunir plus de supporters que n’importe quel autre projet sur Kickstarter.

Au final, ce ne sont pas moins de 88 000 fans qui se sont joints à Rob Thomas pour réunir plus de 5,5 millions de dollars et faire du film Veronica Mars le plus important projet jamais financé sur la plateforme communautaire. Une réussite qui pourrait faire de l’ombre à la scène indépendante que Kickstarter avait pourtant vocation à stimuler. En effet, il est plus aisé d’apporter son soutien à une aventure quand on en connaît les protagonistes et que leur célébrité garantit la médiatisation du projet. Selon vous, faut-il regretter que le financement participatif devienne plus mainstream ? Ou pensez-vous au contraire que cela mettra en lumière les initiatives indépendantes qui passaient jusque-là inaperçues ?