Le cabinet d’audit et de conseil PwC vient de publier les résultats de sa 3ème étude sur le e-commerce menée auprès de 15 000 web-acheteurs à travers 15 pays.

Le recrutement de nouveaux web-acheteurs a fortement ralenti depuis 2011 dans les pays matures. En France, il n’est que de 5% en 2013 alors qu’il était de 21% en 2012. Les plus fortes progressions concernent le Moyen-Orient (45%), la Turquie (42%) et l’Inde (38%). Selon Sabine Durand-Hayes, associée chez PwC :
8citationdoc-dp117
Seuls 17% des Français achètent en ligne au moins une fois par semaine alors qu’ils sont 76% en Chine et 40% au Royaume-Uni. La France est le premier pays en terme de diversité d’achat en ligne, 31% des web-acheteurs français ont déjà été actifs dans au moins 9 catégories, contre 16% aux USA pour une moyenne mondiale de 24%.

Parmi les services proposés, 80% des web-acheteurs souhaitent la livraison gratuite et 53% le retour gratuit. Enfin, 49% souhaitent pouvoir retourner leurs produits en magasin tandis que 24% souhaiteraient avoir la possibilité de les retirer en magasin. L’étude pointe la forte percée des smartphones et des tablettes comme outils pour effectuer des achats. En 2013, 43% des web-acheteurs mondiaux achètent sur smartphones alors qu’ils étaient 30% en 2012. Ils sont 41% à utiliser leur tablette contre 28% en 2012. Sur ces canaux, la France est en retard si on la compare avec le Brésil (40% via smartphones) et la Grande- Bretagne (39%) mais progresse néanmoins fortement passant de 16% en 2012 à 26% pour les smartphones et de 15% à 25% pour les tablettes.

L’étude dévoile en conclusion, les enseignes et pure players qui tirent leur épingle du jeu en France.