La marque automobile Lincoln fait partie intégrante de la culture américaine. Mais après 90 années d’existence, le constructeur de luxe, réputé autrefois pour son design et sa capacité d’innovation, pâtissait d’une image vieillotte.

Dans le cadre d’une campagne de repositionnement qui doit signer son retour sur la scène automobile et de sa nouvelle plateforme digitale « Hello, Again », la marque, confrontée à la nécessité de se réinventer tout en capitalisant sur ses classiques et son histoire, a initié un programme de collaboration avec des artistes et imaginé une expérience sonore et visuelle invitant le spectateur à regarder le familier d’un oeil nouveau.

Lincoln s’est ainsi associé à l’artiste Beck pour redonner vie au mythique « Sound and Vision » de Bowie lors d’un concert exceptionnel à 360 degrés. À la réalisation, Chris Milk dont on connaît le talent pour proposer des expériences digitales innovantes (cf. The Wilderness Downtown et Arcade Fire, The Johnny Cash Project…) : caméras Go-Pro pour une captation vidéo à 360 degrés, système de reconnaissance faciale par webcam et possibilité de choisir différents points de vue (dont celui de Beck) pour visualiser le concert comme si on y était, micros disséminés dans toute la salle et technique d’enregistrement binaural pour un rendu sonore spatialisé 3D… En un mot, une débauche de moyens techniques pour une expérience immersive spectaculaire car Lincoln se devait de frapper fort pour cette opération de notoriété et d’influence.

Objectif atteint avec cette initiative qui aurait contribué à une augmentation de 300% du trafic vers le site de Lincoln, généré 300 millions d’impressions média et plus de 700 000 vues sur YouTube. Mais au-delà des chiffres, cette campagne a surtout permis d’attirer l’attention sur une marque que personne ne pensait encore capable de surprendre et d’innover.

Plus d’infos : Hello, Again – Beck 360