C’est sur les réseaux sociaux que le créateur new-yorkais a décidé de recruter l’égérie de la nouvelle collection Marc by Marc Jacobs automne-hiver 2014. Une manière innovante de créer de l’engagement et de susciter de l’engouement autour de la marque.

Après le choix de la très controversée Miley Cyrus comme égérie de sa collection printemps-été 2014, Marc Jacobs lance l’opération #CastMeMarc sur Twitter, et invite les internautes à envoyer leurs photos pour peut-être devenir le nouveau visage de la marque Marc by Marc Jacobs, la gamme plus jeune et décontractée du créateur. La marque, qui a remporté le mois précédent le « Fashion 2.0 award » pour sa présence sur Twitter et Instagram, n’est pas à sa première initiative digitale ; en février, il avait déjà créé un « tweet shop » lors de la fashion week new-yorkaise, une boutique éphémère où les paiements se faisaient par tweet. Mais l’opération correspond également à un renouveau de sa marque fille, dont la nouvelle collection a été prise en main par deux nouvelles directrices artistiques anglaises tandis que Marc Jacobs se concentre sur sa marque propre.

1. Marc JacobsCe casting digital, ouvert à tous, est une innovation majeure et rupturiste dans le domaine ultra codifié de la mode si difficile d’accès pour celles qui veulent être mannequins. Quelques jours seulement après le lancement de l’opération, le hashtag comptait déjà près de 70 000 clichés sur Instagram, sans parler des milliers de selfies qui continuent de s’amasser sur Twitter. La marque Diesel avait d’ailleurs eu une démarche similaire en cherchant de nouveaux ambassadeurs parmi les blogueurs populaires pour sa campagne #DieselReboot. Une initiative qui s’inscrit dans une tendance qui émerge depuis quelques années : des physiques moins « lisses », plus atypiques, des mannequins qui ne plaisent pas forcément à tout le monde mais qui marquent les esprits.