Dans un paysage audiovisuel impacté par la mutation des modes de consommation, les nouveaux acteurs de diffusion de vidéo à la demande (SVOD) ont le vent en poupe et ont su se saisir de l’engouement croissant des consommateurs pour les vidéos dématérialisées.

Le leader mondial de la catégorie, Netflix, doit non seulement faire face à la multiplication des éditeurs de SVOD, à l’instar de Wulu ou Amazon, mais surtout à la menace que représentent les plateformes de SVOD gratuites comme PopCorn ou encore les plateformes de téléchargement illégales. Afin de faire front à l’érosion de ses positions dans le marché et séduire des consommateurs ayant une forte appétence pour la gratuité, Netflix n’hésite pas à faire évoluer son offre en y injectant de l’innovation servicielle et expérientielle avec notamment le lancement du Switch, un appareil connecté qui permet d’améliorer le confort des utilisateurs, ou encore l’organisation d’un festival gratuit dédié aux sérivores et cinéphiles.

Le géant américain investi aussi dans des campagnes de communication d’envergures pour accroître sa visibilité et préférence de marque. Ainsi, à  l’occasion de la sortie mondiale de sa  nouvelle série phare Narcos, Netflix s’est payé du Native Advertising dans le très sérieux Wall Street Journal (WSJ) où les lecteurs peuvent découvrir une page dédiée à la « Cocainenomics». Produit par une agence ad hoc à la rédaction du WSJ spécialisée en Native Advertising -le WSJ Custom Studio, le contenu relate l’histoire de l’économie parallèle gérée par Pablo Escobar. Les lecteurs peuvent ainsi y découvrir des reportages, une carte interactive, des graphiques, des interviews d’agents de la DEA et même un quizz en fin d’article pour tester leurs connaissances sur le célèbre cartel de trafic de drogue colombien.

Cette opération s’inscrit dans la logique de la stratégie promotionnelle de Netflix qui avait déjà eu recours au Native Advertising pour promouvoir « House of Cards » dans The Atlantic ou encore « Orange is The New Black » dans le New York Times.

A l’heure où le blocage des publicités séduit de plus en plus d’internautes devenus en outre insensibles aux bannières publicitaires, le Native Advertising devient l’arme de prédilection des annonceurs qui ont compris tout l’intérêt du Brand Content pour interpeller et engager des consommateurs de plus en plus repus.

Plus d’infos: http://on.wsj.com/1JmWnXG