Les messages qui incitent les fumeurs à arrêter le tabac montrent des réalités que les fumeurs préfèrent bien souvent ignorer en détournant le regard ou en n’y prêtant pas attention. Comment, et où capter cette cible, récalcitrante à ce type de propos ?

A l’occasion de la journée mondiale sans tabac, c’est sur le réseau social Vine que l’association « Quit » a décidé de diffuser son message. Selon le format de Vine, trois vidéos de 6 secondes chacune ont ainsi été postées, tournant en boucle et montrant respectivement trois fumeurs : un adolescent, une femme adulte et un homme plus âgé, en train de fumer avant qu’un message ne s’affiche : « Avant que cette vidéo ne recommence un autre fumeur mourra. » ainsi qu’un message supplémentaire adapté à chaque cible (« ne commencez pas », « il n’est jamais trop tard pour arrêter »).

Le medium est ici le message puisqu’un fumeur décède en moyenne toutes les six secondes. L’utilisation d’un format court et donc d’un message simple permet de capter plus facilement l’attention des utilisateurs volatiles, voire réfractaires. Utiliser Vine comme canal de diffusion a en effet permis à l’association de surprendre les utilisateurs, et notamment les fumeurs, qui ont été confrontés à son message et ont pu l’assimiler sans avoir le temps de réagir. En cinq jours, les trois vidéos ont reçu 50 000 likes et 26 000 revines. Des résultats qui auraient été plus difficiles à obtenir avec des formats traditionnels sur ce type de messages. Avec cette initiative, l’association Quit fait une très bonne utilisation du réseau social en en saisissant tout l’intérêt pour délivrer un message fort sans être ni moralisateur ni choquant.