« Eduquer, inspirer et jouer », telle est la mission de la nouvelle boutique Sephora destinée à séduire la nouvelle génération de consommatrices qui recherchent, s’informent, suivent et interagissent avec les marques de beauté sur YouTube, les blogs et les réseaux sociaux.

On y retrouve des bornes appelées qui diffusent en continu des vidéos tutorielles issus de YouTube afin d’inspirer et éduquer la clientèle et qui permettent également aux clients d’acheter en un clic les produits mis en avant dans les tutoriels. Les employés sont présents pour apprendre aux clients à se familiariser avec des technologies déjà existantes de la marque comme Sephora Color IQ, Fragrance IQ et Skincare IQ. Dans une autre partie de la boutique, jusqu’à douze clients peuvent prendre part à un workshop digital diffusé sur des iPads, intégrés à des tables de maquillage permettant ainsi aux consommatrices de se maquiller tout en suivant le tutoriel.

La boutique comprend également un Beauty Board, un écran digital où les dernières tendances beauté générées sur le web défilent une à une. Les fans de la marque y sont également mis en avant et peuvent voir défiler leurs routines beauté et les produits qu’ils utilisent après les avoir partagés avec la marque. La marque tire ainsi parti de la tendance des tutoriels beauté extrêmement populaires sur YouTube. L’industrie de la beauté a en effet énormément évolué grâce au digital et à l’émergence de vloggers qui deviennent peu à peu les meilleurs représentants des marques.

Sephora a toujours su différencier son expérience en magasin de celle des autres boutiques de cosmétiques. La marque avait été la première boutique à démocratiser l’accès aux cosmétiques de luxe en laissant les consommateurs les tester à leur guise sans avoir recours à un(e) vendeur(se). Ce concept-store est un cas intéressant car il permet à la marque de renouveler l’expérience en boutique et de continuer à séduire une cible qui favorise le digital pour toutes ces activités.

Le concept store servira de base pour les futures rénovations des boutiques mais également le développement de nouvelles boutiques, même si tout ne sera pas nécessairement répliqué à l’identique.

Plus d’infos : http://bit.ly/1lxES3t