La publicité est officiellement arrivée sur Snapchat. Le premier contenu publicitaire diffusé par l’application a été la bande annonce du prochain film d’horreur d’Universal Pictures, Ouija.

Cette vidéo de 20 secondes, clairement libellée « sponsored », était positionnée dans la section « Recent Updates », en dehors du flux personnel de l’utilisateur, celui-ci pouvant choisir de la visionner ou pas. Dans le premier cas, il suffisait de cliquer sur la vidéo comme pour n’importe quel snap, celle-ci disparaissant après visionnage ou au bout de 24h, selon le principe des Stories. Bien que Snapchat ait prévenu ses utilisateurs de la diffusion prochaine de contenu publicitaire, la nature de cette publicité en a surpris plus d’un. Le film Ouija s’est ainsi offert une très large visibilité sur les réseaux sociaux, puisque les utilisateurs de snapchat tantôt choqués ou amusés se sont fait le relais de cette opération notamment via Twitter.

Ouija

Cette opération de communication est une illustration parfaite du principe de native advertising et témoigne de la volonté de Snapchat de revenir aux origines de la publicité, non ciblée : « We want to see if we can deliver an experience that’s fun and informative, the way ads used to be, before they got creepy and targeted». Snapchat qui met en avant des modalités d’affichage publicitaire « non intrusif » et de visionnage à discrétion de ses utilisateurs tente ainsi de mettre toutes les chances de son côté pour réussir la monétisation de son service sans se mettre à dos les snapchatters de moins de 17 ans qui représenteraient jusqu’à 50% de ses utilisateurs.