Bien que son  nombre d’utilisateurs reste faible comparé à celui des géants du marché (respectivement 1490, 304 et 300 millions d’utilisateurs pour Facebook, Twitter et Instagram contre seulement 100 millions pour Snapchat), Snapchat revendique aujourd’hui le chiffre de 4 milliards de vidéos vues par jour. A titre de comparaison, ce seuil n’a été atteint par Facebook qu’en avril dernier.

Cette statistique impressionnante s’explique par une spécificité du réseau : son succès auprès des jeunes, avec plus de 70% d’utilisateurs de moins de 25. Le réseau a donc su creuser l’écart en profitant de l’appétence naturelle de cette cible pour le partage des photos ou des vidéos. Et ce succès ne semble pas en passe de s’arrêter, puisque la quantité de contenu consommé sur la plateforme a doublé en l’espace de trois mois seulement.

La puissance de Snapchat auprès des jeunes n’est pas passée inaperçue auprès de certains annonceurs américains. MTV, la MLB (ligue américain de baseball) et Live Nation (organisateur de concerts) viennent en effet de signer des contrats publicitaires sur ce réseau social.

La publicité présente cependant un certain nombre de spécificités sur cette plateforme. D’une part, le mode de calcul de vidéos vues n’est pas le même entre Snapchat, Facebook et Youtube : une vidéo est considérée comme vue à partir de respectivement 1, 3 et 30 secondes de visionnage. D’autre part, elle passe par une intégration dans les formats spécifiques à la plateforme comme le « Live Stories »  (streaming live d’événements, comme le festival Coachella en 2015) et le « Discover » (possibilité de consulter des contenus multimédia en provenance de divers médias, tels que CNN, Cosmopolitain, National Geographic).

Plus d’infos : http://lat.ms/1Fnucra