L’économie est en berne ? Le chômage des jeunes atteint des sommets ? Qu’importe, Subway et Young & Successful Media, une organisation oeuvrant à valoriser le potentiel des jeunes actifs, ont imaginé un jeu de simulation en phase avec l’air du temps.

L’idée est simple : proposer à de jeunes gens ambitieux un challenge entrepreneurial permettant à ceux-ci de démontrer leurs qualités de franchisés potentiels. Le projet « Subway Global Challenge » propose de construire et de développer son propre restaurant virtuel au travers d’un site dédié intuitif sur lequel l’entrepreneur en herbe réalise un parcours de six challenges consistant à créer sa franchise, à en faire la promotion et à prouver son engagement envers l’enseigne. L’intérêt du dispositif est créé par sa viralité, fondée sur des animations régulières de la team Subway, des prix conséquents tels que l’offre de postes de choix au sein de l’entreprise, et, sur le principe du jeu lui-même : pour progresser, il faut booster le nombre de visites de sa franchise en partageant sa création sur les réseaux sociaux.
Subway mène ici une initiative de recrutement originale sur 100 pays qui s’inscrit dans la suite logique de la success story de Subway, dont la petite boutique de sandwichs créée en 1965 est devenue la première franchise mondiale de la restauration, avec 38 000 restaurants à son actif.
On regrette cependant une médiatisation (assurée par YSM) trop discrète de l’opération sur l’écosystème digital de la marque, ce qui pourrait expliquer la faible participation avec moins d’un millier d’inscrits à ce jour. Subway a, par exemple, plus de 21 millions de fans sur Facebook mais aucune publication au sujet de l’opération n’apparaît sur leur page…
Certes, le jeu s’adresse à une cible particulière et peut-être restreinte, YSM ayant d’ailleurs produit, en prélude au lancement de l’opération, un documentaire sur l’histoire de Subway et de son fondateur Fred Deluca, qui a été envoyé à 10 000 professeurs et leurs étudiants en business et entreprenariat. Mais quel dommage de se priver d’un tel potentiel d’audience, de viralisation et de recrutement de participants au vu de l’énergie déployée dans le projet.

Plus d’infos : http://ysn.com/subway