02812_inspire_iwd_facebook

Le 8 mars, il s’agissait d’émerger de façon pertinente et utile face aux nombreuses prises de parole de marques en soutient à la cause féminine. Pari réussi pour Facebook, dont l’événement live a créé la conversation autour du sujet des femmes en entreprise, tout en servant un objectif business de la marque.

L’événement de Facebook s’inscrit dans le programme #SheMeansBusiness, qui depuis un an soutient et célèbre l’initiative des femmes dans le monde de l’entreprise. Un engagement de long terme qui en fait une prise de parole solide et cohérente pour la journée internationale du Droit des Femmes.

Mais ce n’est pas seulement Facebook qui a pris la parole ce 8 mars. La marque s’est effacée, et le réseau social a servi de plateforme pour laisser la parole aux femmes : ce sont elles qui, en live, ont créé la conversation pendant 24 heures consécutives partout dans le monde. Des interventions de femmes d’influence étaient prévues, directement depuis leur smartphone, dans les bureaux de leur entreprise ou de Facebook, et même jusqu’au sein de l’ONU.

Si elles ont eu une portée variable en fonction de la force de frappe de l’influenceuse (de 800 à près de 300 000 vues), ces prises de paroles de femmes aussi différentes dans le fond que dans la forme ont eu l’effet escompté : une contagion qui a poussé des anonymes à lancer leur propre conversation avec le hashtag #SheMeansBusiness. Car l’enjeu d’une part était d’émerger dans l’océan des prises de parole de marques avec contenu fort et légitime, ce qui a été favorisé par l’algorithme de Facebook qui pousse le live. Et parallèlement, que ce contenu inspirant encourage les particuliers à s’exprimer en utilisant Facebook Live.

Ainsi, le choix est pertinent et efficace pour une prise de position pendant la journée internationale des Droits des Femmes, mais sert aussi la stratégie marketing de la marque qui vise à pousser le live auprès des particuliers comme des annonceurs.