Engage

L’importance de Facebook n’est plus à prouver. Le réseau social numéro 1 concentre 1,59 milliard d’utilisateurs actifs chaque mois. Depuis sa création, la croissance est phénoménale. Cependant, le marché des réseaux sociaux évolue lui aussi très vite et de plus jeunes plateformes raflent tout sur leur passage. Comme chacun le sait, le concurrent le plus menaçant actuellement est Snapchat. Face à cette concurrence, Facebook peut-il rester le réseau social numéro 1 aussi bien en utilisateurs actifs, qu’en temps passé sur la plateforme ?

Depuis le début de l’année 2016, les annonces de nouveautés Facebook se succèdent, enrichissant les possibilités de la plateforme. Entre la capacité de commenter avec des vidéos, de faire automatiquement boucler certaines vidéos et l’apparition des photos 360°, le réseau social est toujours désireux d’augmenter l’interactivité avec ses utilisateurs. De plus, les bots font progressivement leur apparition dans Messenger, permettant déjà à certaines marques de répondre automatiquement aux questions de leurs clients, ou même – pour certains bots – de s’intégrer directement dans les conversations entre amis afin de proposer des services supplémentaires, notamment de jouer aux échecs (un des rares services disponibles pour le moment).

Pour Facebook, il est impératif de s’inscrire dans les usages des utilisateurs et de les étonner sans cesse. C’est pourquoi le réseau social réunit un maximum de formats et d’expériences uniques. Pour aller plus loin, l’évolution logique des bots serait de pouvoir centraliser sur un seul et même support des pans entiers de notre quotidien. Par exemple, pouvoir organiser un week-end de A à Z directement dans une conversation Messenger : comparer des vols, réserver, payer… Le tout sans sortir de l’écosystème Facebook. Concrètement, le but de ces nouvelles évolutions est de nous faire passer de plus en plus de temps sur la plateforme. Mais ces changements suffiront-ils à sauver la place de leader de Facebook ?