inspire4

Dans un contexte où les marques doivent se montrer de plus en plus agiles pour rester connectées avec les besoins de leurs cibles, Uno fait figure d’exemple. Liant l’utile à l’agréable, la marque nippone propose une expérience ludique et inspirante à son cœur de cible et rassemble, au passage, le profil psychologique détaillé de plus de 120 000 japonais.

Uno, lancée en 1992 et propriété du groupe Shisheido, propose une gamme de produits de soin dermatologique et capillaire destinée aux jeunes hommes. Désireuse de réaffirmer son positionnement, la marque lance en mai dernier le Uno Social Barber. Les participants voient leur profil Facebook ou Twitter analysés pas un algorithme, capable de construire une analyse de personnalité.

Développée par l’Université de Tokyo, cette dernière permet d’appréhender la personnalité du sujet selon cinq états du moi :

-(CP) Critical Parent, paternaliste et conservateur ;
-(NP) Nurturing Parent, maternel et protecteur ;
-(A) Adult, objectif et rationnel ;
-(FC) Free Child, créatif et égoïste ;
-(AC) Adapted Child, obéissant et coopératif.

Finalement les résultats sont présentés sous forme de vidéo, dans laquelle l’utilisateur peut se voir avec une coupe de cheveux différente, plus adulte mais toujours adaptée à sa personnalité. Uno, au travers de son coiffeur social, offre un accompagnement ultra personnalisé vers l’âge adulte évidemment doublé d’une recommandation pour un des produits de la marque.

Une opération très bien accueillie par les jeunes japonais, qui sont plus de 120 000 à se prêter au jeu du coiffeur virtuel et par la même occasion, sans en avoir forcément conscience, à fournir des données de personnalité assez précises à la marque nippone.
Cette dernière a bien compris que le passage à l’âge adulte n’est pas qu’une affaire de maturité mais se traduit aussi par une évolution de l’apparence. Au Japon, comme ailleurs, une coupe plus adulte permet d’être perçu comme tel.

Le Uno Social Barber illustre avec brio la possibilité de conjuguer collecte de données et expérience ludique. Une opération intéressante dans un monde où les marques ont besoin, plus que tout, de rester en phase avec des cibles de plus en sollicitées.

Plus d’infos : http://bit.ly/2biIQgQ